Pour des paniers de Noël en meilleure santé

Qui dit période des fêtes dit paniers de Noël. Chaque année, les Québécois sont nombreux à faire des dons aux divers organismes qui récoltent des denrées. Au-delà de la collecte, qu’en est-il vraiment? Au Québec, qui a faim? Que devrait-on offrir?

Une demande grandissante au Québec

  • 340 000 paniers de provisions sont servis chaque mois (1).
  • Plus du tiers des Québécois qui ont faim sont des enfants (1).
  • Un organisme sur deux n’arrive pas à répondre à la demande alimentaire, qui a augmentée de 28% depuis 2008 (1).

La demande est donc bel et bien réelle et pas seulement à Noël, mais aussi tout le reste de l’année ! Pour vous impliquer ou en savoir plus, visitez le site internet des banques alimentaires du Québec : https://www.banquesalimentaires.org/ .

Paniers de Noël : donner pour donner ?

Est-ce que tous les dons s’équivalent ? Certains aliments sont-ils à privilégier ? Afin d’y répondre, je vous propose une liste non-exhaustive de bons et moins bons choix d’aliments que l’on peut offrir lors des campagnes des paniers de Noël ainsi que tout au long de l’année.

À éviter :

  • Aliments périmés, boîtes de conserves abîmées

La sécurité des bénéficiaires des paniers de Noel prime avant tout. Malheureusement, beaucoup d’aliments périmés sont donnés lors des collectes.

  • Aliments «réconfortants»

Voulant bien faire, plusieurs donnent des gâteries aux familles démunies pour la période des festivités. On retrouve donc, parmi les dons, beaucoup de friandises et de grignotines. Malheureusement les aliments de bonne qualité nutritionnelle sont souvent plus dispendieux que la malbouffe et les familles défavorisées n’ont souvent pas les moyens de se les offrir.

  • Aliments peu communs

On pourrait penser que des aliments exotiques apporteraient de la variété. Toutefois, ces aliments méconnus peuvent être gaspillés si les familles ne les connaissent pas. La simplicité est donc de mise.

À préférer :

  • Sources de protéines

Les aliments contenant des protéines sont souvent les plus chers sur le marché. Il est donc conseillé d’offrir des denrées telles que des poissons, des viandes ainsi que des légumineuses. On peut aussi donner du lait ou des boissons de soya conservées à la température de la pièce ainsi que des noix, des graines et du beurre d’arachide.

  • Légumes et fruits

Rarement prioritaires dans le panier d’épicerie lorsque l’on a peu de moyens, les légumes et les fruits sont des bons choix de denrées. On les donne principalement en conserve, déshydratés ou en compote. Les purées pour bébé sont aussi de bons choix.

  • Produits céréaliers de base

Les produits céréaliers réguliers sont à préférer aux produits assaisonnés, qui contiennent, la plupart du temps, beaucoup de sodium. On choisira des pâtes régulières, par exemple, plutôt que des macaronis au fromage ou des raviolis en conserve. On peut aussi donner du couscous, de l’avoine, du quinoa, de la farine, des céréales pour bébé, etc. Les produits céréaliers à grains entiers sont à prioriser.

Donnez généreusement en cette période des fêtes ainsi que tout au long de l’année!

Chronique de Joanie Chevrier

Références:
  1. http://www.banquesalimentaires.org/la-faim-au-quebec/portrait-de-la-situation/
  2. http://www.lapresse.ca/noel/201212/05/01-4600796-paniers-de-noel-la-malbouffe-un-cadeau-empoisonne.php
Crédit photo
Publicités

Une réflexion sur “Pour des paniers de Noël en meilleure santé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s