Le gaspillage alimentaire : réduire pour agir !

Bien que le gaspillage alimentaire soit un enjeu d’importance depuis plusieurs années déjà, la 21e Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP21) qui s’est déroulée à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015 vient de nous offrir un contexte de choix pour tenter de réveiller la fibre « eco-friendly » qui sommeille en nous ! Heureusement, nul besoin de porter le titre de ministre pour intervenir: le gouvernement québécois étant trop peu impliqué dans la lutte contre le gaspillage de denrées encore consommables, les citoyens et citoyennes de la belle province se doivent de s’informer sur le sujet et d’intégrer des astuces à leur quotidien pour mieux rentabiliser le contenu de leur garde-manger.

Afin d’agir en connaissance de cause, il est primordial de savoir qu’à chaque année dans l’industrie agroalimentaire et dans les foyers, entre 30% et 50% de la production alimentaire mondiale est gaspillée, ce qui représente une quantité de nourriture équivalant à 1,3 milliard de tonnes ou autrement dit quatre fois les besoins alimentaires actuels des populations sous-alimentées. (1) Inévitablement, ce mauvais usage nuit aussi aux ressources naturelles nécessaires à la fabrication de ces aliments jetés inutilement : ainsi, annuellement, leur culture exploite en vain le tiers des terres agricoles en plus d’utiliser 250 km3 d’eau, alors que leur transport et leur enfouissement émettent près de 3,3 milliards de tonnes de gaz à effet de serre. (2) Qu’à cela ne tienne, les efforts de chacun importent pour améliorer le sort des récoltes du globe : pour y parvenir, je vous propose ci-dessous une liste non exhaustive de moyens simples pour apprécier vos aliments jusqu’à la dernière bouchée!

À L’ÉPICERIE :

  • Planifier les repas avant de faire les courses pour savoir quoi et combien acheter, un bon moyen d’économiser en prime!
  • Si l’horaire est trop imprévisible pour permettre une planification des repas, favoriser les petits formats et les visites fréquentes à l’épicerie.
  • Acheter en vrac, pour obtenir les quantités de votre choix et pour limiter les emballages superflus.
  • Donner une chance aux produits en rabais à cause de leurs imperfections ou d’une date de péremption qui approche (il faudra les utiliser rapidement cependant).

À LA MAISON :

  • Conserver adéquatement les aliments pour éviter d’accélérer leur détérioration.
  • Cuisiner les parties comestibles inhabituelles des aliments, comme les queues de fraises transformées en gelée à tartiner ou les os de carcasses animales réutilisés pour en faire un bouillon.
  • Incorporer les denrées moins fraîches dans les soupes, la ratatouille, les compotes, les tartes… La clé est la créativité!
  • Transformer les surplus d’un repas de la veille en lunch ou ceux de la semaine en plat de « touski » (c’est-à-dire un amalgame de « tout ce qui reste »).
  • Congeler ou mettre en conserve les portions excédentaires pour ne pas les perdre.
photo 2

Pour prolonger la vie du chou kale:  en faire des chips au four

À L’EXTÉRIEUR :

  • Ajouter un sachet réfrigérant à son lunch pour le garder frais et appétissant.
  • Pratiquer de façon sécuritaire le glanage urbain ou déchétarisme, soit la récupération de la nourriture consommable jetée par les marchés et supermarchés.

En cette période festive d’abondance ainsi que tout au long de l’année, consommez et choisissez aussi avec la tête, pas juste avec le ventre!

Quelques références utilisées et à consulter :
  1. Lavallée, B. (2015). Sauver la planète une bouchée à la fois : trucs et conseils. Montréal, Québec : Les Éditions La Presse.
  2. Tremblay, I. (2015). Comment réduire le gaspillage alimentaire dans l’industrie agroalimentaire au Québec ? (Mémoire de maîtrise, Université de Sherbrooke). Repéré à https://www.usherbrooke.ca/environnement/fileadmin/sites/environnement/
    documents/Essais_2015/Simard_Tremblay_Iris_MEnv_2015.pdf

 

Chronique d’Ariane Lafortune

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s