Manger sur le pouce en toute responsabilité

Par faute de temps ou d’intérêt pour la préparation de repas maison, les aliments issus de la restauration rapide ou « fast food » sont devenus de fidèles alliés pour certains jeunes adultes à l’horaire chargé ! Prêts en un tournemain, ils sont assurément pratiques à attraper au vol avant un cours ou un quart de travail, mais ce type de production implique également plusieurs impacts néfastes sur l’environnement puisque plusieurs millions de tonnes d’emballages, d’huile de friture, d’eau polluée et de gaz carbonique relié au transport qui y sont relâchés. (1) Par chance, Montréal figure parmi les pionnières de l’écogastronomie ou « slow food », un courant qui s’oppose à la standardisation de la nourriture au profit de la cuisine régionale saine, variée et respectueuse du patrimoine agroalimentaire, de l’environnement ainsi que de la justice sociale et économique. (2) Par conséquent, de nombreuses options responsables s’offrent aux citoyens de la métropole en matière de nourriture à emporter et en voici quelques-unes.

photo 2

Les comptoirs « pour emporter » végétariens/végétaliens/biologiques

Incontournable dans la majorité des établissements de restauration rapide, le hamburger fait pourtant des ravages côté écologie. De fait, la production de chaque boulette de bœuf d’environ 110 grammes génère trois kilogrammes de CO2, ce qui totalise 147 milliards de tonnes de ce gaz pour la consommation annuelle des États-Unis seulement. (3) Se tourner de temps à autre vers des repas préparés sans viande ou produits animaux et avec des ingrédients biologiques peut s’avérer une alternative éco-friendly. À Montréal, mentionnons les comptoirs de Végo, Aux Vivres, La Panthère Verte (qui possède aussi son food truck !), Lola Rosa, Sushi Momo, Chu Chai, Invitation V… pour ne nommer que ceux-là !

photo 1

Les « food bikes »

Après la popularité observée auprès des camions de cuisine de rue (« food trucks »), c’est au tour des triporteurs ou « food bikes » de rouler dans nos rues ! Nécessitant un moindre investissement monétaire initial, peu de frais pour l’entretien du véhicule et aucun carburant chimique, les vélos de cuisine de rue respectent à la lettre la philosophie de l’écogastronomie. Trois lignes sont actuellement lancées ici : POPS ART (sucettes glacées naturelles faites à 100% de vrais fruits), Pista Café (breuvages caféinés, avec possibilité de boisson de soya ou d’amande et obligation de pédaler pour moudre les grains) et CRémy (beignets aux saveurs on ne peut plus originales, faits à partir de produits locaux). (4)

Les marchés frais de quartier

Même si vous n’êtes pas à proximité de grands marchés comme ceux de Jean-Talon et d’Atwater, de petits kiosques de quartier proposant des produits locaux et saisonniers constituent un choix économique et savoureux ! Lors de l’été durant lequel je travaillais dans une boutique sur la rue St-Denis, le kiosque Mont-Royal a su sauver bon nombre de mes pauses dîners. Salades, sandwichs, wraps, fruits et légumes, jus, produits de pâtisserie et de boulangerie tous plus frais les uns que les autres : la variété et l’appétence sont assurées !

photo 3

Les cafés étudiants

Dernière proposition, mais non la moindre : les cafés étudiants ! Ceux de l’Université offrent plus souvent qu’autrement des repas et des collations faits à la main et pour toutes les pratiques alimentaires (végétarisme, végétalisme, Cacherout…). La plupart peuvent tout de même être accompagnés de contenants de plastique ou de serviettes de table jetables, alors ouvrez l’œil pour la vaisselle réutilisable mise à disposition ainsi que la possibilité de remplir nos propres tasses de thé ou de café à prix réduit !

Et si la course contre la montre ralentit et que l’envie de s’attabler survient, Montréal Tourisme a dressé une liste exhaustive des restaurants de l’île respectant sa grille de 66 critères garantissant leur pleine responsabilité sociale, économique et écologique : ici !

Crédit photo :

  1. http://www.newsfood.com/wp-content/uploads/2014/05/Logo-Slow-Food.jpg
  2. http://cuisinederue.org/wp-content/uploads/2013/05/photo-panth%C3%A8re-mobile-camion.jpg
  3. http://montrealinpictures.com/wp-content/uploads/2012/06/175_365_jun23-5.jpg

Références :

  1. http://mac-mags-tpe.e-monsite.com/pages/les-impacts-sur-la-nature/les-differentes-sortes-de-pollutions-generees-par-les-fastfood.html
  2. http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8368272
  3. http://leblogbio.unblog.fr/2013/01/23/quel-est-limpact-environnemental-dun-hamburger/
  4. http://www.nightlife.ca/2015/06/22/apres-les-food-trucks-les-food-bikes-apparaissent-dans-les-rues-de-montreal

 

Chronique d’Ariane Lafortune

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s