Zoom sur l’ananas

Origine

L’ananas est l’original de sa famille, les Broméliacées, qui produisent habituellement des plantes, et non des fruits comestibles. Il vient d’Amérique tropicale et subtropicale; le climat lui étant le plus favorable doit être semblable à celui du Brésil. Il aurait été découvert par Christophe Colomb en 1493, puis exporté pour être cultivé en Afrique du Sud, en Australie et à Hawaï, entre autres, à partir des années 1800. De nos jours, la plupart des pays tropicaux en cultivent, surtout la Thaïlande et les Philippines.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Valeur nutritive

composition-ananas

Vitamines : C, B9 (acide folique)

Minéraux : potassium, magnésium

 

Dictionnaire de l’ananas

C : Cueillette

L’ananas pousse sur une plante qui atteint généralement 1 mètre de haut. C’est entre 18 et 22 mois après la plantation qu’on le récolte. Une plante peut donner de 3 à 4 ananas dans sa vie, les fruits devenant trop petits par la suite.

Ce fruit est non climactérique, c’est-à-dire qu’il cesse de mûrir dès qu’il est coupé de sa plante. S’il est cueilli trop tôt, il se pourrait qu’il n’atteigne pas la saveur sucrée désirée, car sa teneur en sucre aura cessé d’augmenter de façon précoce.

A : Achat

Un ananas pèse généralement entre 2 et 4 kg. Un ananas mûr devrait être lourd par rapport à sa taille. Comme le fruit cesse de mûrir dès qu’il est cueilli, il faut le choisir déjà mûr, sans quoi il restera ferme et peu sucré. Il est recommandé qu’un son sourd résulte d’un léger coup donné sur le fruit avec la paume. Si le son est creux, c’est signe que l’ananas manque de jus. Les feuilles ne doivent pas être jaunies, mais plutôt d’une belle couleur verte. Enfin, le fruit doit dégager une douce odeur, pas trop prononcée.

P : Préparation

Il existe plusieurs façons de couper un ananas. Une des méthodes nécessite de couper la tête et le pied (environ ½ pouce) du fruit, puis de couper toute l’écorce, ainsi que les yeux (les ronds bruns bien ancrés dans le fruit). Vous pouvez ensuite couper l’ananas en quarts ou en huitièmes pour avoir accès au centre et le couper à son tour, s’il est trop ferme pour être mangé. Il est également possible de couper des rondelles et d’enlever le cœur de chacune d’elles avec un emporte-pièce.

Si vous êtes de nature téméraire, vous pouvez essayer cette méthode, mais restez prudents!

U : Utilisation

Une des particularités de l’ananas est qu’il contient une enzyme, la broméline, qui peut être utilisée pour attendrir la viande en dégradant les protéines qu’elle contient. C’est également cette enzyme qui empêche la gélatine de former un gel, ce pourquoi il n’est pas recommandé de mettre de l’ananas, entre autres fruits, dans une préparation gélifiée (Jell-O par exemple). La broméline est inactivée à environ 85°C, donc la cuisson annule son effet de ‘‘dégradation’’.

En plus d’être délicieux en salades de fruits (à ajouter en dernier cependant, pour éviter qu’il dégrade trop les autres fruits), l’ananas peut donc servir dans les marinades ou dans les mets carnés.

Article de Léa Merrette

Sources:
BLAIS, Christina. Science des aliments – Théorie, NUT1024, 2016
COLLECTIF. Encyclopédie visuelle des aliments. 2008, Canada, Éditions Québec Amérique.
Photos: http://andreiturcu.ro/wp-content/uploads/2016/05/16-Motive-puternice-pentru-a-manca-ananas.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s