Montréal comme si c’était Tokyo: le restaurant Imadake

Décor : 4/5

Service : 4/5

Nourriture : 4/5

Prix : 3$-16$ le plat, en formule tapas

Option végétarienne/végétalienne : possible

Option sans gluten : possible

On y retourne ? : C’est déjà fait !

Avec un service rapide et parfois même étourdissant, le pub japonais Imadake vous fera définitivement passer un bon moment. Avant 20h00 pour une petite bouffe tranquille et après 21h00 pour une soirée inoubliable dans une ambiance survoltée, ce restaurant en offre décidément pour tous les goûts. La joyeuse bande d’employés japonais ainsi que le look intérieur du restaurant vous donneront l’impression d’avoir déniché un petit pub enfoui au coeur de Tokyo.

Le repas débute avec un des nombreux cocktails disponibles sur le menu. Parmi les Hello Kitty et les Lycheetini , notre choix s’est arrêté sur un Lemon Pikachu, un délicieux mélange d’agrumes, de rhum et de jus de yuzu, rafraîchissant comme une bonne limonade en été. Nous avons également testé le Tokyotini qui nous faisait découvrir de nouvelles saveurs avec un savant mélange de gin, saké et sirop de gingembre. À noter qu’on y offre aussi un bon choix de bières, vins et sakés.

Côté nourriture, la carte des plats est longue et généreuse : les végétariens y trouveront autant leur compte que les carnivores et les amateurs de poissons seront comblés. Chaque item est servi en format tapas : il est donc possible d’en essayer plusieurs au courant d’une même soirée et il est facile de tout partager ! De plus, une grande partie des ingrédients sont biologiques et issus de méthodes de cultures durables, ce qui donne un point de plus à l’établissement.

Processed with VSCO with j5 preset

On a essayé les crevettes tempura avec leur mayonnaise épicée, un classique bien maitrisé par les cuisiniers. Les crevettes, juteuses et croquantes, sont enrobées d’une mince couche de tempura peu grasse, et servies avec une mayonnaise légèrement sucrée et pimentée.

Processed with VSCO with j5 preset

On s’est également empressés de commander la morue charbonnière grillée au miso, qui nous a été chaudement recommandée. Ce plat était un vrai délice : le poisson était servi bien chaud et la chair au délicieux goût de noisettes fondait en bouche. Par contre, la présentation était un peu ennuyante, car seul le pavé de morue trônait au milieu de l’assiette.

On a ensuite dégusté le calmar, qui était franchement surprenant, car il était servi autrement que noyé sous des kilos de panure. Le tube entier était passé au gril et tranché en minces rondelles, puis servi avec sa mayonnaise épicée et le classique quartier de citron. La cuisson était parfaite : pas de texture caoutchouteuse et pas de séance de mastication intense pendant vingt minutes. On aime !

Le repas s’est poursuivi avec une soupe ramen à la poitrine de porc et au bouillon Imadake, qui s’est facilement classée dans mon top 5 personnel des meilleures ramen de Montréal! Les nouilles étaient croquantes sans être trop huileuses, le bouillon était parfumé mais pas trop salé, et le morceau de porc était exceptionnel, fondant à l’extrême avec un bon goût fumé. Par contre, on aurait apprécié que la portion de viande soit plus généreuse.

On donne également une mention spéciale au tataki de thon blanc sur lit de verdures, fondant et très frais, qui était succulent avec sa vinaigrette légèrement acidulée.

Processed with VSCO with j5 preset

Le repas s’est terminé sur une note sucrée avec un bol de crème glacée version mochi, où une boule de crème glacée maison au yuzu (définitivement ma saveur du moment) est enrobée dans une pâte de riz glutineux, qui donne une texture un peu collante à l’ensemble. Un amusant dessert qui a été apprécié par certains et mal aimé par d’autres, mais pour ma part, j’ai adoré !

Au final, que ce soit pour vous amuser ou simplement pour déguster de bons tapas japonais, le restaurant Imadake tient ses promesses en offrant une cuisine abordable, originale et savoureuse. Comme le dit si bien leur slogan : venez manger et boire, yum, bon!

Chronique de Melissa Moffet

 

 

 

Une réflexion sur “Montréal comme si c’était Tokyo: le restaurant Imadake

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s