Zoom sur la courge musquée (Butternut)

Quel meilleur temps de l’année que l’automne pour parler des courges ? Souvent oubliées, elles sont pourtant un atout dans votre assiette. Voici l’élue de mes papilles gustatives: la courge musquée !

***

Description

La courge musquée, ou Butternut, est consommée comme un légume, mais c’est en fait un fruit (1). Elle fait partie de la famille des cucurbitacées, qui englobe aussi la citrouille, le melon, le concombre et d’autres types de courges (2). Astuce pour la reconnaître: sa forme fait penser à une arachide géante. Elle possède une peau mince et de couleur crème. Crue, elle est très dure au toucher. 10-virginie-03Toutefois, ne vous méprenez pas: une fois cuite, elle est extrêmement tendre. Sa chair orangée fond en bouche comme du beurre, d’où le nom « Butternut » (noix de beurre, en français)!

Origine

La courge est consommée par les Amérindiens depuis près de 10 000 ans. Elle est originaire de l’Amérique du Sud, entre autres, du Mexique et du Guatemala. Les peuples Aztèques, Incas et Mayas la cultivait principalement pour ses graines, étant donné sa petite taille à l’époque (1). Au fil du temps, de nombreuses variétés ont vu le jour, dont les courges d’hiver, catégorie à laquelle appartient la courge musquée.

Valeur nutritive

Ce qui est particulièrement intéressant avec la courge musquée, c’est sa teneur élevée en vitamine A, qui joue un rôle essentiel dans la vision nocturne notamment. En effet, elle regorge de bêta-carotène, un précurseur de cette vitamine. Donc, pour ½ tasse de courge musquée, on obtient environ 52% de notre apport quotidien en vitamine A (1). De plus, elle est une excellente source de potassium. Elle contient aussi des fibres, de la vitamine C, du calcium et de l’acide folique (3).

Achat et conservation

Généralement, la courge musquée se trouve facilement à l’épicerie, surtout à l’automne. Il faut toutefois prendre le temps de bien la choisir. Sa peau doit être lisse, sans craquelure ni fendillement, et exempte de taches brunes (2). Fait méritant une attention particulière: il est préférable que la tige soit encore présente, car elle ralentira la déshydratation de la courge. Ainsi, vous pourrez la conserver de 3 à 6 mois dans un endroit frais et sec. Une fois cuite, elle pourra être réfrigérée durant une semaine ou congelée (4).

10-virginie-01

Cueillette

Les courges d’hiver comme la courge musquée doivent être cueillies seulement à pleine maturité, soit à l’automne.

Si vous avez envie d’une activité en famille ou entre amis, pourquoi ne pas en profiter pour aller faire de l’auto-cueillette? Mais, attention, vous devez prendre les mêmes précautions qu’à l’achat! Bien qu’elles soient dures au toucher, les courges sont fragiles et on veut éviter de compromettre leur conservation (5).

Julie Aubé, bloggeuse pour Extenso (http://www.extenso.org/blogue/petit-guide-du-cueilleur-de-courges/16/), suggère les adresses suivantes :

  • Le Centre d’interprétation de la courge, Saint-Joseph-du-Lac, Laurentides
  • La Courgerie, Sainte-Élisabeth, Lanaudière
  • La ferme Roberge, Île d’Orléans

Sinon, certains vergers offrent aussi l’auto-cueillette des courges.

Préparation

Tout d’abord, il faut couper la courge musquée en deux, puis retirer les graines à l’aide d’une cuillère. Je vous suggère de ne pas la peler avant la cuisson; une fois cuite, la peau est beaucoup plus facile à détacher.

Badigeonner les 2 côtés « chair » d’un filet d’huile d’olive et enfourner à 350°F pendant 30 à 60 minutes. Si vous êtes plutôt pressés, vous pouvez la faire bouillir une quinzaine de minutes dans une casserole, mais il est préférable dans ce cas de couper la courge en au moins 4 morceaux pour accélérer la cuisson. La technique du micro-ondes est également une option rapide: vous n’avez qu’à recouvrir les moitiés de courge d’une pellicule de plastique allant au micro-ondes et les cuire 10 à 15 minutes.

Si la chair n’offre pratiquement aucune résistance à votre fourchette, votre courge est prête!

Utilisation

La courge musquée a de multiples applications. On la sert crue et râpée dans les salades, ou en bâtonnets en tant que crudités. Elle peut aussi être mise en purée et mélanger à une purée de patates, ou encore, mise en potage. Personnellement, je l’utilise tout simplement comme légume d’accompagnement dans mes recettes. D’ailleurs, elle agrémente bien les couscous et les ragoûts (1). Tout comme la citrouille, elle ajoute une texture et un parfum particuliers aux tartes, biscuits et gâteaux. Ses fleurs et ses graines sont aussi comestibles; on utilise les unes pour rehausser les saveurs et les autres grillées au four pour s’en faire une délicieuse collation (1).

Que dire de plus, sauf que la courge musquée a décidément tout pour plaire !

 

Article de Virginie Marcoux

 

Références:

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s