Zoom sur le gingembre

 

Description

Le gingembre est en réalité une plante à fleurs vivace dont on utilise le rhizome, soit une tige souterraine disposée à l’horizontale, émettant des racines et des tiges aériennes. Membre de la famille des Zingiberaceae tout comme le curcuma, le gingembre est une plante tropicale cultivée dans la plupart des pays exotiques et dans certains pays chauds et tempérés. L’Inde en est le plus important producteur avec plus de 700 000 tonnes par année, suivi notamment par la Chine, l’Indonésie, le Nigéria, le Népal et la Thaïlande.

16-11-marc-andre-02

Avec sa pelure brune et sa forme irrégulière caractéristique, le gingembre est facilement reconnaissable dans nos marchés d’alimentation. La pulpe quant à elle, est la partie la plus intéressante d’un point de vue culinaire. De couleur jaunâtre, elle possède une saveur piquante, poivrée, citronnée, voire brûlante, conférant au gingembre son rôle en tant qu’épice dans nos plats.

Valeur nutritive

16-11-marc-andre-03

Le gingembre contient entre autres des folates, de la vitamine C, du calcium, du magnésium et du potassium.

Achat

La disponibilité annuelle du gingembre frais est assurée par son importation. Il est donc possible de s’en procurer malgré l’hiver canadien rigoureux. Comme tout aliment frais, il est important de vérifier la qualité du gingembre lors de l’achat. Voici quelques critères à examiner :

  • Fermeté générale
  • Apparence de la pelure ; elle ne doit pas être ratatinée
  • Absence de moisissures

Outre sous forme de rhizome, le gingembre s’achète également moulu, dans le vinaigre ou encore confit. Lorsque possible, il est préférable d’opter pour le gingembre entier puisque celui-ci contient davantage de gingérol, le composé qui confère toute la flaveur caractéristique au produit.

Conservation

Frais et entier, le gingembre non pelé peut se conserver jusqu’à 3 semaines dans le compartiment à légumes du réfrigérateur, dans un sac en plastique dans lequel l’air a été retiré au maximum. Lorsqu’une partie de celui-ci est utilisée, on peut également le conserver au réfrigérateur, mais il faut s’assurer de bien l’assécher. Le fait que la pulpe soit exposée réduit le temps de conservation. Au congélateur, il se conserve beaucoup plus longtemps. Il suffit de l’emballer dans une pellicule plastique, puis de le placer dans un sac de plastique.

ASTUCE: Le gingembre râpé est l’une des façons les plus populaires de l’utiliser dans nos recettes. Vous serez heureux de savoir qu’il est possible de râper le gingembre au préalable et de le conserver au congélateur. Une fois râpé, placez-le au congélateur, étendu sur une plaque couverte d’un papier parchemin. Une fois congelé, il est possible de le placer dans un récipient allant au congélateur, et lorsqu’une recette requiert du gingembre, il ne suffit que de prendre la quantité désirée.

Préparation

La partie comestible du gingembre est sa pulpe. Ainsi, il est préférable de le peler, soit avec un couteau ou encore une cuillère. Lorsqu’il est frais, on peut le tailler en bâtonnets, en lanières, ou bien le hacher avec un couteau ou encore une râpe (style Microplane®). Lorsque congelé, l’idéal est de le râper.

Utilisation

Le gingembre est utilisé comme aromate principalement. Dans les plats principaux, il donne une petite touche asiatique des plus agréables au palais lorsqu’il est bien dosé. Moulu, on peut l’utiliser dans la préparation de gâteaux, de biscuits, de pains d’épices et de currys par exemple. Si vous aimez les sushis autant que moi et qu’il vous arrive de vous en faire à la maison, sachez qu’il est possible de faire son propre gingembre mariné avec du sel, du sucre et du vinaigre de riz. Petite note à part: outre son utilisation culinaire, le gingembre est reconnu pour ses effets pharmacologiques bénéfiques sur le système digestif, notamment sur la nausée.

Article de Marc-André Frenette

Références:
  1. BBC GoodFood (2014). The health benefits of…ginger. Repéré à : http://www.bbcgoodfood.com/howto/guide/ingredient-focus-ginger
  2. Craze. R. (2008). Les épices : le guide du connaisseur. Laval, Québec : Modus vivendi.
  3. De Vienne P. et De Vienne E. (2007). La cuisine et le goût des épices. Montréal, Québec : Éditions du Trécarré.
  4. Fortin C. et al. (2008). La mini-encyclopédie des aliments. Montréal, Québec :  Éditions Québec Amérique.
  5. Just One Cook Book (2015). Pickled Ginger. Repéré à : http://www.justonecookbook.com/pickled-ginger/
  6. Marko M.G., DerMarderosian A. (2016). Merck Manual : Ginger. Repéré à : http://www.merckmanuals.com/professional/special-subjects/dietary-supplements/ginger
  7. Santé Canada. (2016). Fichier canadien sur les éléments nutritifs. Repéré à : https://aliments-nutrition.canada.ca/cnf-fce/index-fra.jsp
  8. The Kitchn (2015). Here’s the best way to store fresh ginger. Repéré à : http://www.thekitchn.com/heres-the-best-way-to-store-fresh-ginger-tips-from-the-kitchn-214681
Images:
  1. https://pixabay.com/fr/gingembre-ingber-immerwurzel-root-1738098/
  2. https://lefeuilletedotcom.files.wordpress.com/2016/11/3b071-gingerplants.jpg
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s