Quoi manger lors de la pratique d’un sport d’hiver

Avec la saison hivernale qui approche à grands pas, l’envie d’aller jouer dans la neige en interpelle plus d’un. Si vous êtes de ceux qui affectionnent les sports d’hiver, j’ai pour vous de précieux conseils sur la façon de vous alimenter lors de vos sorties hivernales.

Tout d’abord, l’aspect qu’il ne faut absolument pas négliger est l’hydratation. En effet, l’hiver, on a tendance à boire moins que lorsqu’il fait chaud. De plus, le froid cause une vasoconstriction aux extrémités du corps, concentrant l’eau au centre de celui-ci, ce qui cause une plus grande filtration de liquide par les reins, et donc une plus grande production d’urine. Ces facteurs augmentent les risques de déshydratation. Or, la déshydratation peut mener à la fatigue et à une perception d’effort accrue. Pour vous assurer d’être suffisamment hydraté durant la journée, je vous suggère d’apporter une bouteille isolée contenant un breuvage chaud, qui vous permettra du même coup de vous réchauffer. Vous pourriez vous faire une bonne tisane (pomme et cannelle, gingembre et citron, etc.) à laquelle il est toujours 16-12-emmanuelle-02possible d’ajouter une touche de sucre ainsi qu’une pincée de sel, pour en faire une boisson adaptée pour les sportifs. Vous pourriez également emporter une bouteille de soupe miso. Pour ce faire, il s’agit simplement de dissoudre une petite quantité de pâte de miso dans de l’eau chaude et d’y ajouter quelques oignons verts hachés finement.

Ensuite, lorsqu’il fait froid, la dépense énergétique peut être plus élevée qu’à l’habitude, surtout lorsqu’on pratique un sport en altitude ou si les conditions climatiques provoquent l’apparition de frissons. Si votre activité physique est de plus d’une heure, ne négligez pas la prise d’une collation afin de conserver un bon niveau d’énergie. Priorisez les glucides, qui sont plus facilement digérés durant une activité physique.

Sur ce point, si vous apportez des collations sur vous durant une longue randonnée de raquette ou de ski de fond, par exemple, assurez-vous que celles-ci soient dans une poche intérieure de votre manteau, ou du moins le plus près de votre corps possible afin d’éviter qu’elles ne gèlent. Personne ne veut d’une barre tendre raidie par le froid et impossible à manger! Un autre truc pour éviter que vos collations ne gèlent est de choisir des aliments ayant un contenu très faible en eau, tels que les fruits secs, les noix ou encore les craquelins.16-12-emmanuelle-03

Finalement, évitez toute consommation d’alcool durant votre activité physique. Il augmente la perte de chaleur et la déshydratation, deux choses à éviter à tout prix! Réservez les boissons alcoolisées pour l’après-ski, où vous pourrez en profiter pleinement.

J’espère que ces conseils vous seront utiles et vous donneront le goût de braver le froid pour vous amuser dehors. Si vous êtes à la recherche de conseils plus spécifiques sur l’alimentation avant et après l’entraînement en général, je vous invite à consulter ces articles concernant les collations pré et post-entraînement.

 .

Article d’Emmanuelle Dubuc-Fortin

.

Références :
  1. Deblock, E. (2015). Nutrition sportive hivernale. Repéré à http://www.espaces.ca/ articles/sante-et-nutrition/nutrition/saine-nutrition/1766-nutrition-sportive-hivernale
  2. Nos petits mangeurs. (2015). Collations d’hiver. Repéré à http://www.nospetits mangeurs.org/ collations-dhiver/

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s