Démystifier le diabète

Le 14 novembre dernier était la journée mondiale du diabète. Cette date correspondrait cette année au 125e anniversaire de Sir Frederick Banting, l’un des personnages historiques qui ont participé à la découverte de l’insuline, qui allait révolutionner le traitement du diabète.

***

Qu’est-ce que le diabète ?

Le diabète est une maladie chronique pour laquelle il n’existe aucun traitement curatif. Elle survient lorsque l’insuline, l’hormone responsable de gérer la glycémie, n’est plus en mesure d’effectuer son travail normal pour l’une ou l’autre des raisons suivantes, définissant les deux types de diabète sucré :

  • L’insuline n’est tout simplement pas produite par le pancréas.
  • L’insuline est produite, mais elle n’est pas utilisée adéquatement.

Ainsi, l’insuline est la clé permettant au glucose d’entrer dans nos cellules pour être utilisé comme source d’énergie.

**

Thérapie nutritionnelle

La citation d’Hippocrate «Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit dans ta nourriture» ne pourrait être plus appropriée. En effet, la thérapie par l’alimentation fait partie intégrante du processus de soins dans de nombreuses maladies, particulièrement le diabète. La thérapie nutritionnelle s’applique aux deux types de diabète, et même aux patients se trouvant au stade de prédiabète. En s’attardant sur l’alimentation, on vise à promouvoir l’adoption de saines habitudes alimentaires et à l’amélioration de la santé globale du patient, le tout, en tentant de maintenir la glycémie dans les valeurs normales.

Sources de glucides

Il faut savoir que tous les aliments ne jouent pas sur la glycémie de la même façon et seuls les glucides ont un impact sur celle-ci. Les sucres simples comme le glucose et le fructose sont absorbés rapidement et ont un impact important sur la glycémie, alors que l’amidon doit être digéré et a donc un effet moins drastique. Par ailleurs, certains glucides n’ont aucun effet sur la glycémie, tels que : les fibres et les sucres-alcool (retrouvé notamment dans les bonbons, les gommes à mâcher, etc.). À la lecture d’une étiquette nutritionnelle (qui est, au passage, un outil inestimable), on doit alors les soustraire du total des glucides. À noter que les sucres-alcools sont rarement présents dans les aliments, ou encore le sont-ils en quantité négligeable.

Notion d’indice glycémique

Comme mentionné plus haut, tous les aliments n’ont pas le même effet sur notre taux de sucre sanguin. En effet, on peut classer les aliments selon leur indice glycémique (IG), soit leur capacité à faire augmenter la glycémie. Les diabétiques doivent privilégier les aliments à faible IG tels que les pains à grains entiers, les céréales riches en fibres et les légumineuses, plutôt que les aliments comme le pain blanc, les céréales de flocons de maïs et les pommes de terre, qui ont un IG élevé. Ainsi, l’IG est influencé entre autres par la présence de fibres, de protéines et le raffinage de l’aliment.

**

Quelques conseils

  • Avoir une alimentation équilibrée et variée (voir image).
  • Une répartition adéquate des glucides est primordiale : consommer entre 30 et 45 g de glucides au déjeuner, 45 à 60 g au dîner et au souper, et 15 à 30 g pour les collations.
  • Mangez des légumes à volonté
  • Réduisez les sucres ajoutés au minimum
  • Faites de l’activité physique
  • Ne regardez pas uniquement les glucides lors de la lecture d’une étiquette nutritionnelle (fibres, lipides, protéines, etc.)
  • Gâtez-vous à l’occasion
  • N’hésitez pas à consulter un(e) nutritionniste !

16-12-marc-andre-01

 

Article de Marc-André Frenette

 

Références:
  1. Diabète Québec. (2016). Comprendre le diabète. Repéré à http://www.diabete.qc.ca/fr/comprendre-le-diabete
  2. Diabète Québec. (2011). Guide d’alimentation pour la personne diabétique. Montréal : La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services Sociaux.
  3. Extenso. (2016). Connaissez-vous les sources de glucides provenant de votre alimentation? Repéré à http://www.extenso.org/article/connaissez-vous-les-sources-de-glucides-provenant-de-votre-alimentation/
  4. Extenso. (2015). Faire son épicerie quand on a le diabète. Repéré à : http://www.extenso.org/article/faire-son-epicerie-quand-on-a-le-diabete/
  5. Mailhot, G. (2016). NUT 2032 – Nutrition fondamentale, notes de cours. Université de Montréal.
  6. Messier, M. (2016). NUT 2033 – Nutrition clinique et endocrinologie, notes de cours. Université de Montréal.
Crédits images :
  1. http://www.diabete.qc.ca/fr/vivre-avec-le-diabete/alimentation/trucs-et-conseils/une-assiette-equilibree
  2. https://pixabay.com/en/sugar-cup-pile-of-sugar-sweet-1514247/
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s