La culpabilité alimentaire & le temps des fêtes

Le temps des fêtes signifie ce moment de l’année où les repas sont festifs et gourmands, composés du fameux ragoût de boulettes de tante Marilou, de la tourtière traditionnelle d’oncle Ricardo, de la bûche de Noël du cousin Jamie et du sucre à la crème de grand-mère! Si la lecture de ce menu semble déjà générer chez vous un certain sentiment de culpabilité, vous n’êtes pas seuls. Trop souvent, à ces moments de réjouissance s’invite la culpabilité alimentaire. Malheureusement, celle-ci n’est pas propre au temps des fêtes et fait partie du quotidien de plusieurs (1). Ce billet vous fournit des informations afin de vous éclairer sur le sujet.

***

Qu’est-ce que la culpabilité alimentaire?

Il s’agit de l’émotion causée par la transgression à une norme morale, proche du remords (2). Le fait de qualifier les aliments de «bons» ou de «mauvais» mène à cette culpabilité et nuit au maintien d’une relation saine avec la nourriture.

La spirale de la restriction cognitive

Le désir de vouloir bien s’alimenter part d’une bonne intention, mais parfois ça peut aller trop loin. Le fait de se priver des aliments qu’on aime peut amener des pensées obsessives envers ceux-ci, ce qui peut mener à des épisodes de rages alimentaires (3).

16-12-duo-01Combien de fois avez-vous entendu quelqu’un de votre entourage affirmer: «Tant qu’à faire, j’ai déjà triché alors tant pis»? En fait, c’est tout simplement la conséquence d’une restriction. Au lieu de savourer l’aliment en question, la personne s’est empressée de le manger  sans vraiment l’apprécier. Son discours culpabilisant l’amène souvent à se dire: «tant qu’à tricher, pourquoi ne pas en reprendre un peu plus?» C’est ce qu’on appelle la désinhibition. La conséquence est que la personne mange beaucoup plus au bout du compte. Il est ensuite fréquent d’entendre la culpabilité s’annoncer: «Je n’aurais pas dû, pourquoi j’ai mangé ça? En 2017, je vais me rattraper.» (4)

Nous vous proposons plutôt de ne pas vous priver, de choisir les aliments que vous aimez et surtout de prendre le temps de les savourer avec vos proches.

Se recentrer sur ses signaux de faim et de satiété

C’est un bien beau principe en théorie, mais en pratique qu’est-ce que ça veut dire? En fait, il faut savoir que notre corps est une machine merveilleuse qui nous envoie des signaux lorsqu’elle a suffisamment d’énergie. Chez les jeunes enfants, ce principe fonctionne très bien. Cependant en grandissant l’environnement vient brouiller le tout, et il devient plus difficile de ressentir ses signaux. Lorsque nous sommes moins attentifs, ces signes sont moins perceptibles et nous avons tendance à manger au-delà de nos besoins réels. Dans certains cas, manger au-delà de la faim peut même causer des inconforts comme de la fatigue ou des maux de ventre.

Mais comment faire pour s’aiguiller avec ces signaux? Une façon pratique est tout simplement de prendre le temps. Ainsi, on laisse le temps à nos papilles gustatives de percevoir toutes les saveurs et on profite davantage du goût de l’aliment que l’on aime tant! Cela nous permet également de réaliser consciemment lorsque notre estomac est plein.

Sachez que ressentir les signaux de faim et de satiété ne doit pas devenir une autre source de culpabilité. Il faut se permettre le droit à l’erreur. C’est un processus qui prend du temps et en prendre conscience est déjà un excellent point de départ. Vous en apprécierez les bénéfices. Soyez indulgents envers vous, vous le méritez!

Bon appétit et bonne année à vous, ainsi qu’à toute votre famille!

 

 

Article de Camille Bourgault et Audrey-Anne Desjardins

 

 

Références:
  1. Steenhuis, I.H., 2009
  2. Szalai, L.C., 2016
  3. Polivy J et al., 2005
  4. https://www.monequilibre.ca/mon-alimentation/59-creme-glacee

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s