Quatre raisons pour éviter les diètes amaigrissantes comme résolution du nouvel an

Le début d’une nouvelle année est toujours une belle occasion pour reprendre nos bonnes habitudes en main. En effet, plusieurs croient fermement que minceur rime nécessairement avec santé. Pour arriver à perdre du poids, l’adoption d’une diète amaigrissante semble être une méthode facilement accessible et prometteuse.  Par contre, ce moyen drastique peut avoir des impacts négatifs importants autant sur votre santé physique que psychologique. Si vous avez débuté une diète amaigrissante depuis le début de la nouvelle année, voici quatre bonnes raisons de l’arrêter dès aujourd’hui :

  1. L’emphase sur le pèse-personne

Lorsqu’on tente de perdre du poids, l’emphase est mise sur le chiffre qui apparaît sur le pèse-personne. Trop souvent, on se fixe un objectif en termes de nombre de livres perdues. En effet, on vise un poids idéaliste plutôt qu’un poids réaliste [5]. De plus, il ne faut pas uniquement s’arrêter au chiffre qui apparait sur le pèse-personne. Effectivement, plusieurs facteurs peuvent faire varier le poids corporel au cours d’une même journée, dont l’état d’hydratation.

scale-403585_1920

  1. Les diètes amaigrissantes sont trop restrictives

 Les diètes amaigrissantes sont généralement trop restrictives [1], c’est-à-dire que la quantité de calories consommée est inférieure aux besoins en énergie de la personne. Il devient donc difficile de combler sa faim entièrement. En suivant une diète amaigrissante, on se fie aux quantités d’aliments prescrites par la diète peu importe nos signaux de faim et de satiété. À long terme, les diètes restrictives « éteignent » nos signaux de faim et de satiété, alors que notre corps est le mieux placé pour savoir s’il manque de nutriments ou s’il en a assez [1, 5]. De plus, avec les diètes amaigrissantes vient souvent une liste d’aliments interdits. Les gens qui adoptent ces diètes vont donc se forcer à manger des aliments qu’ils n’aiment pas nécessairement et se priver de manger les aliments dont ils ont réellement envie [1]. La privation d’un aliment augmente l’envie pour cet aliment et risque d’entrainer la personne à en surconsommer [2].

  1. L’effet « yoyo » des diètes amaigrissantes

 Lorsqu’on consomme une alimentation équilibrée qui couvre nos besoins, on a habituellement un poids corporel santé qui est stable. Lorsqu’on suit une diète amaigrissante, on se retrouve en déficit énergétique, ce qui entraine une perte de poids [6]. Dans ce cas, le métabolisme de base de la personne ralentit. En effet, le corps réagit à une diète restrictive de la même façon qu’il réagit à une famine, c’est-à-dire qu’il réduit sa consommation d’énergie [1]. Les régimes amaigrissants étant trop sévères, il est difficile de maintenir ce genre d’alimentation pendant toute une vie. Lorsque la personne se remet à manger normalement, son poids corporel augmente. Ceci peut être expliqué par le fait que le corps a tendance à stocker sous forme de tissu adipeux les calories qu’il reçoit suite à la période de privation [2]. Le poids perdu est donc repris, et souvent davantage de poids est même stocké [6]. La personne souhaite donc perdre les kilos repris et fait une deuxième tentative de régime restrictif. Elle entre donc dans le cercle vicieux des diètes amaigrissantes [3, 4].

  1. L’impact sur la santé psychologique

appetite-1239056_1920La restriction de la diète peut entrainer une relation malsaine avec la nourriture et une relation négative avec le plaisir de manger [4]. Lorsque la nourriture devient une trop grande préoccupation, voire une obsession, on parle d’un trouble du comportement alimentaire (anorexie, boulimie, etc.) [1]. Il est également prouvé que le sentiment d’échec suivant le reprise du poids perdu, après l’arrêt de la diète, risque de diminuer l’estime de soi et d’augmenter l’insatisfaction corporelle [4].

Résolution du nouvel an en 2018

Pour l’année 2018, je vous invite à choisir des résolutions qui seront durables. Optez pour des changements qui amélioreront vos habitudes de vie et qui, par le fait même, auront un impact positif sur votre poids corporel. Voici quelques exemples de résolutions à adopter pour l’année 2018:

  • Inclure des protéines dans mes déjeuners
  • Manger trois collations par jour
  • Boire plus d’eau dans une journée
  • Augmenter sa consommation de fruits et légumes

Article d’Audrey Bélanger-Leclair

Références

  1. ÉquiLibre. Les dangers des diètes. Repéré en ligne : http://www.equilibre.ca/approche-et-problematique/le-point-sur-les-dietes/les-dangers-des-dietes/
  2. Extenso (2016). 5 bonnes raisons de ne pas suivre une diète amaigrissante. Repéré en ligne : http://extenso.org/article/5-bonnes-raisons-de-ne-pas-suivre-une-diete-amaigrissante/
  3. Extenso (2015). Diètes populaires : les risques pour la santé des régimes restrictifs. Repéré en ligne : http://www.extenso.org/article/dietes-populaires-les-risques-pour-la-sante-des-regimes-restrictifs/
  4. Karine Gravel nutritionniste, docteure en nutrition (2014). Le cercle vicieux des diètes amaigrissantes. Repéré en ligne : http://www.karinegravel.com/blogue/cercle-vicieux-des-dietes-amaigrissantes
  5. L’approche anti-régime. Repéré en ligne : http://muula.ca/lapproche-anti-regime/
  6. Ledoux, M., Lacombe, N. et St-Martin, G. (2009). Nutrition sport et performance (2e édition). Québec, Vélo Québec Éditions 2009.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s