Le yogourt, un choix toujours nutritif ?

Le yogourt est considéré comme un aliment riche en nutriments ayant une place de choix au sein d’une alimentation saine. Effectivement, il est source de protéines et de plusieurs vitamines et minéraux dont le calcium, le phosphore et les vitamines A, B2 et B12. (1) L’offre de ce produit sur le marché s’est développée de manière impressionnante ces dernières années, ce qui fait qu’il est parfois difficile de s’y retrouver. Toutefois, les yogourts sont-ils tous autant nutritifs qu’ils le laissent présager ? Vous trouverez la réponse dans cet article qui pourra vous aider à orienter vos futurs achats.

  1. La liste d’ingrédients

Le yogourt est un produit obtenu à partir de lait qui a subi un processus de fermentation. Ainsi, à la base, le lait et les cultures bactériennes sont les deux seuls ingrédients nécessaires pour le produire. (2) Or, il est rare de trouver des produits en épicerie dont la liste d’ingrédients est courte, puisque des substances laitières, des stabilisants, des épaississants, des colorants, des sources de sucres variées, des édulcorants et des arômes y sont, entre autres, souvent ajoutés.

Premier conseil : Privilégier les yogourts avec le moins d’ingrédients possible, un yogourt simplement constitué de lait risque d’être plus nutritif qu’un autre dans lequel une foule d’agents et d’ingrédients artificiels ont été ajoutés.

  1. Le sucre

Il est important de noter que la quantité de sucre indiquée sur l’étiquette nutritionnelle d’un yogourt contient d’une part, le sucre naturellement présent dans le lait (lactose) et d’autre part, le sucre qui est ajouté pour la saveur. Il est étonnant de constater que les yogourts aromatisés (même ceux aux fruits ou à la vanille) peuvent contenir des quantités importantes de sucres équivalant à 3 ou 4 sachets de sucre par portion de 175 grammes. (3)

Deuxième conseil : Choisir un yogourt nature qui peut ensuite être aromatisé avec du sirop d’érable, du miel, des fruits, des noix ou des graines, du cacao ou encore des épices comme de la muscade ou de la cannelle. Il est également possible de remplacer la moitié de son yogourt aromatisé habituel par du yogourt nature et d’ajouter graduellement plus de yogourt nature pour apprivoiser son goût plus acidulé.

À faire attention : En ajoutant du miel ou du sirop d’érable, il est bien facile d’ajouter, sans le réaliser, autant de sucre que ce qui est contenu dans les yogourts aromatisés. En effet, une étude effectuée en France a démontré que les participants ajoutaient plus de sucre à leur yogourt nature en additionnant du sirop d’érable que ce qui est contenu dans les yogourts aromatisés. (4) Bien que le sirop d’érable soit un sucre plus naturel que le sucre blanc, il demeure une source de sucre ajouté.

Astuce : Afin de pouvoir mieux cerner la quantité qui est ajoutée, mesurer une cuillère à thé (l’équivalent d’un sachet de sucre) de sirop d’érable avant de la verser sur le yogourt plutôt que de verser directement le sirop sucré dans son bol.

Yogourt

  1. Les édulcorants artificiels

Il serait logique de croire que les yogourts avec des édulcorants artificiels (faux sucres) sont un meilleur choix puisqu’ils contiennent moins de sucre. Or, les études démontrent que les produits à base de ces substituts de sucre stimulent le goût pour le sucre et l’envie d’en consommer. Cela ne permettrait donc pas de réduire ses apports énergétiques, puisqu’il y aurait ensuite un phénomène de compensation avec d’autres aliments plus riches en sucre. (5) De plus, ces types de yogourt sont également souvent formulés pour être faibles en calories et doivent contenir plusieurs agents artificiels pour pallier le manque de gras et de sucre afin de conserver une texture acceptable. Ainsi, ces versions sont faibles en calories, en gras et en sucre, mais également peu soutenantes et rassasiantes parce qu’au final, elles contiennent peu de nutriments.

  1. Le gras

La teneur en gras des yogourts peut varier entre 0 et 10%. Toutefois, il n’est pas nécessaire de choisir un yogourt à 0% pour avoir un yogourt faible en gras. En effet, tous les yogourts à 2% de matières grasses et moins sont considérés comme faibles en gras puisque la différence de lipides entre une portion de yogourt 0% et de 2% est assez minime. Toutefois, un yogourt nature à 0% sera beaucoup plus acidulé qu’un à 2%. (3) Pour parvenir à mieux apprécier les yogourts natures et à leur ajouter moins de sucre pour balancer son goût acide, il peut être préférable d’en choisir un contenant un peu plus de matières grasses. De plus, les yogourts avec des matières grasses sont plus onctueux en bouche, ce qui peut les rendre plus satisfaisants. À l’opposé, les versions faibles en gras sont plus liquides et contiennent souvent plusieurs agents épaississants afin d’offrir une texture acceptable.

  1. Yogourt grec, style islandais skyr ?

Ces types de yogourt sont en fait du yogourt régulier qui a été égoutté, ce qui résulte en une version plus épaisse et plus riche en protéines. (5) Ainsi, ils sont intéressants sur le plan nutritionnel, car même les versions faibles en gras sont très onctueuses sans contenir d’agents épaississants ou de gélatine.

En conclusion, le choix ne manque pas au département des yogourts. Cependant pour s’y retrouver facilement, le même conseil que pour tous les autres produits alimentaires reste de mise ; privilégier les aliments les moins transformés possible avec la liste d’ingrédients la plus courte !

Article de Gabrielle Trépanier

 

Références

  1. Naître et grandir (2013). Nourrir : Le yogourt : Le quel choisir pour votre enfant ? Repéré à https://naitreetgrandir.com/fr/etape/0_12_mois/alimentation/fiche.aspx?doc=yogourt-lequel-choisir
  2. Yogourmet (2018). L’alimentation et les bienfaits des bactéries lactiques. Repéré à : http://www.yogourmet.com/ca-fr/bienfaits
  3. L’épicerie (2004). Enquête sur les yogourts. Repéré à : http://ici.radio-canada.ca/actualite/v2/lepicerie/niveau2_6397.shtml
  4. Centre de recherche et d’information nutritionnelles (CERIN) (2016). Études : Quelle quantité de sucre ajoute-t-on dans notre yaourt nature ? Repéré à : https://www.cerin.org/etudes/quelle-quantite-de-sucre-ajoute-t-on-dans-notre-yaourt-nature/
  5. Bélanger, M., Leblanc, M. et Dubost, M. (2015). La nutrition (4e éd.). Montréal, Québec : TC Média livres inc.
  6. Ricardo (2012). Chimie alimentaire : Le yogourt grec https://www.ricardocuisine.com/univers-ricardo/chimie-alimentaire/424-le-yogourt-grec

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s